Si vous possédez un site de e-commerce, vous connaissez certainement les campagnes Google Shopping. Elles permettent la promotion d’un inventaire en ligne et en magasin, d’amplifier le trafic sur votre site web et augmenter la qualité des prospects. Vos annonces apparaissent dans l’onglet Shopping ou bien dans les résultats de recherche Google, par exemple. Cela vous permet d’être présent et visible pendant tout le parcours d’achat de l’acheteur. Afin d’optimiser au mieux vos campagnes et de maximiser vos performances, découvrez les bonnes pratiques pour des campagnes Google Shopping réussies !  

Définir ses objectifs de campagne sur Google Shopping

Dans un premier temps, il vous faudra définir clairement vos objectifs de campagne. Interrogez-vous sur ce que vous souhaitez atteindre, ce que vous cherchez à susciter auprès de votre audience. En définissant vos objectifs, vous pourrez élaborer un plan pour les atteindre efficacement.

Utiliser les campagnes Shopping intelligentes

Les campagnes Shopping intelligentes vous permettent de gérer votre inventaire plus facilement, d’optimiser les enchères automatiquement ainsi que les audiences et les produits afin de vous aider à atteindre vos objectifs marketings.

Attention, certains commerces ne sont pas éligible aux campagnes Shopping intelligentes. Dans ce cas, il est conseillé de sélectionner le sous-type de campagne “Campagne Shopping Standard” et de suivre les bonnes pratiques citées dans cet article.

Choisir la bonne stratégie d’enchères pour les campagnes Shopping standard

Il existe deux grandes stratégies d’enchères pour vos campagnes : les enchères intelligentes et les enchères manuelles. Les enchères impactent directement la visibilité de vos annonces, et donc vos performances. Il est alors essentiel de déterminer la bonne stratégie d’enchères à adopter pour vos campagnes Google Shopping. 

Les enchères intelligentes

Les enchères automatiques optimisent vos enchères en se basant sur les statistiques de performance que vous définissez comme étant importantes pour vous. Le but est d’optimiser vos conversions en atteignant un ROAS cible (retour sur les dépenses publicitaires). Le système ajuste ensuite automatiquement les enchères en fonction des performances sur le type d’appareil utilisé, la situation géographique de l’utilisateur et le type de produit. En présentant automatiquement les annonces aux utilisateurs susceptibles de générer des conversions, vous maximisez votre ROAS. 

La deuxième stratégie automatique est de “Maximiser les clics”. Dans ce cas, les enchères sont ajustées automatiquement de sorte à inciter les internautes à cliquer sur votre annonce et à se rendre sur votre site, et ce, dans les limites de votre budget.

Les enchères manuelles et le CPC

Si vous devez ajuster vos enchères manuellement, il est recommandé d’activer le CPC optimisé (eCPC). Cette option permet d’augmenter le nombre de conversions en cas d’enchères manuelles. Elle réduit ou bien augmente automatiquement votre enchère manuelle selon si le clic est susceptible de mener à une conversion ou non.

Créer une structure solide pour vos campagnes Shopping

Afin d’atteindre vos objectifs, vos campagnes Google Shopping doivent posséder une structure solide et cohérente. Il est recommandé de diviser vos campagnes en plusieurs groupes de produits. Le but est de structurer votre activité allant des catégories de produits les plus larges au plus spécifiques. Cette méthode à l’avantage de couvrir tout l’inventaire et d’optimiser vos enchères sur vos groupes d’annonces ou de produits. Il sera aussi plus simple pour vous d’analyser vos performances et de les optimiser selon vos besoins. Enfin, vous bénéficiez d’une meilleure gestion de votre compte en gagnant la possibilité de donner des priorités à certains groupes d’annonces et en diminuant l’investissement que vous mettez sur des ID de produit ou groupes d’annonces ne générant que peu d’activité.

Ajuster vos campagnes Shopping en fonction de l’audience

Tout comme avec les campagnes Google Ads, il est possible d’optimiser les campagnes Shopping en ajoutant des couches d’audience. Google recommande d’ajouter des listes de remarketing et d’appliquer le paramètre Observation. De cette manière, vos enchères s’ajustent à votre trafic connu et sont diffusées à ceux qui cherchent vos produits. Ensuite, vous pouvez choisir le multiplicateur d’enchères le plus adéquat en fonction de la valeur que vous donnez à votre segment d’audience. Il peut être élevé pour les acheteurs connus puisqu’ils sont plus susceptibles de convertir et il peut être plus faible pour les utilisateurs qui ont visité votre site, mais l’ont quitté sans interagir.

En ajustant vos enchères et en ciblant ou en excluant des utilisateurs précis, vous aurez de meilleures chances d’obtenir des conversions.  

Optimiser votre flux produit 

Un aspect important des campagnes Google Shopping est le flux produit. Il s’agit d’un regroupement de données sur vos produits avec tous les détails pertinents les concernant, tels que le nom, l’image, l’identifiant unique, une description, une catégorie, un EAN, etc. Plus votre flux sera optimisé, mieux Google comprendra et connaîtra votre produit. De cette manière, il pourra le présenter plus facilement aux internautes à la recherche de produits.  

Analyser et optimiser vos campagnes Google Shopping

Lorsque vos campagnes ont recueilli suffisamment de données, vous pouvez évaluer votre niveau de performance et optimiser vos campagnes Google Shopping afin d’atteindre vos objectifs. 

Dans l’onglet “Produits”,  vous avez accès aux aspects importants à améliorer ou aux problèmes à résoudre. Il se peut que vos produits ne remplissent pas les conditions d’éligibilités pour être diffusés. Dans ce cas, vous aurez la mention “Refusé” dans “Etat du produit”.

Vous pouvez également avoir accès aux données de la concurrence. Google recommande de segmenter les rapports en fonction du type d’appareils parce que les données peuvent largement varier d’un appareil à l’autre. Ensuite, dans la colonne “Part de clics”,  vous pouvez découvrir votre position par rapport à celle de vos concurrents. Avec une part de clic faible et un taux d’impression élevé, il est probable que vos annonces n’apparaissent pas dans les premiers résultats. Vous devrez donc ajuster vos enchères en conséquence et en fonction des données de la concurrence. 

Les campagnes Shopping attirent l’attention des consommateurs et permettent d’augmenter votre chiffre d’affaires lorsqu’elles sont bien optimisées et actualisées. Toutefois, avec toutes les fonctionnalités Google, il peut parfois être un peu difficile de s’y retrouver et de programmer des annonces pertinentes. Pour cette raison, Feedcast a mis au point une solution pour vous permettre d’automatiser et d’optimiser vos campagnes sur les principaux réseaux de diffusion Google. Découvrez la technologie Feedcast et améliorez simplement et facilement vos campagnes Google !